Publié le Laisser un commentaire

RÉSINE EPOXY : liste du matériel à avoir pour bien débuter

Tu as décidé de t’essayer à la création en résine epoxy mais tu ne sais pas par où commencer ? Voici une liste exhaustive du matériel dont tu auras besoin !
Ici, pas de superflu : je te dis exactement ce que tu dois acheter et pourquoi. Tu n’as plus qu’à cliquer sur les liens et tu pourras bientôt commencer à créer !

Résine epoxy - colorer

Matériel de protection adapté pour la résine epoxy

Une chose très importante à savoir à propos de la résine epoxy, c’est que c’est un matériau très dangereux avant sa solidification. Sans protection, tu risques des problèmes de santé à court et à long terme (lésions pulmonaires, cutanées, cérébrales…). Il est donc impératif de porter un équipement de sécurité adapté.

Voici la liste des EPI (Équipements de Protection Individuelle) nécessaires :

Matériel de base pour commencer à créer en résine epoxy

Plein de résines existent sur le marché, mais certaines sont plus toxiques et moins performantes que d’autres.
De plus, beaucoup de fabricants de résine ne le diront pas, mais se lancer dans l’epoxy représente un investissement non négligeable : il y a beaucoup de choses à acheter si l’on veut créer dans de bonnes conditions.

Voici la liste du matériel à avoir :

  • Résine transparente effet eau ResinPro. C’est celle que j’utilisais avant de passer à la BioResin. Elle a d’excellentes performances, est compatible avec l’usage alimentaire et a un très bon rapport qualité/prix.
  • Pots de mélange réutilisables. Grâce à leur matière, ils sont faciles à nettoyer : tu laisses la résine sécher et le lendemain, tu retires tout d’un coup, comme si c’était une simple pellicule en plastique ! Il te faudra au minimum un ensemble (personnellement, j’en ai 3). Le gros pot te servira au mélange résine epoxy + durcisseur. Les petits te serviront pour les mélanges résine + colorants.
  • Petits becs verseurs réutilisables. Quand on veut verser une toute petite quantité de résine (colorée ou non), il est bien plus prudent d’utiliser un petit bec verseur, afin de couler exactement la quantité souhaitée.
  • Balance de précision. Pour que la résine durcisse parfaitement, il faut que ton mélange soit très précis. Une erreur de quelques grammes et paf ! Ta création est fichue.
  • Agitateurs réutilisables. Il t’en faudra plusieurs : un plat pour le mélange résine-durcisseur, et plusieurs autres pour le mélange résine-colorants. Grâce à leur revêtement en silicone, pas besoin de les nettoyer : la résine séchée s’enlèvera toute seule !
  • Colorants blancs. De toutes les couleurs, le blanc est celui qui part le plus vite. Je te conseille d’en avoir toujours plusieurs bouteilles d’avance. Cette marque est celle que j’utilise, donc tu peux y aller les yeux fermés !
  • Colorants noirs. Il en faut très peu à chaque fois, mais selon les projets, on peut avoir à l’utiliser souvent. De même, c’est le colorant que j’utilise et j’en suis très contente.
  • Colorants classiques. Ils ont un très bon rapport qualité/prix et peuvent te permettre de réaliser des effets sympas si tu procèdes à une coloration par diffusion. Je les adore !
  • Pigments en poudre. Si tu souhaites réaliser une création avec des effets nacrés et des reflets brillants féériques, il te les faut !
  • Pistolet à chaleur. Très utile pour faire remonter les bulles et éviter d’avoir des créations à la surface trouée et/ou pleines de bulles. Comme la chaleur diffusée ici est importante mais pas intense, ça évite que la résine se fige trop vite (ce qui peut arriver avec les décapeurs thermiques). Certaines personnes utilisent un briquet, mais je te le déconseille : ça peut prendre feu.
  • Pinces à épiler. Très pratiques pour retirer les petits déchets, poussières et cheveux se trouvant sur la création que tu viens de couler. Elles te permettront également de disposer les végétaux séchés et les inclusions diverses avec plus de précision et de facilité.
  • Cure-dents en plastique. Leur utilité est double : enlever cheveux et petites poussières tombés dans la résine liquide, et faire des mélanges fins et incomplets avec les colorants. Grâce à leur matière, tu pourras les réutiliser : la résine s’enlève très facilement sur le plastique.
  • Cloches de micro-ondes. Dit comme ça, ça peut paraître bizarre. Mais crois-moi, elles peuvent sauver ta création ! Lors du séchage, des petites poussières, des cheveux ou des poils d’animaux peuvent se déposer sur la résine. Malheureusement, ces minuscules choses ne peuvent plus être retirées de la création dès lors que celle-ci à commencer sa solidification. Pour éviter ce désagrément, mets une cloche de cuisine au-dessus de ta création. Personnellement, j’en utilise une dizaine lors de chaque session de travail.
  • Bâche de protection. Tu dois protéger ton sol et la surface sur laquelle tu travailles. Si tu fais tomber de la résine sur du parquet, du carrelage ou n’importe quelle autre surface, elle y restera.
  • Tablier de protection. Celui-ci est facultatif, mais je te le conseille. Il ne s’agit pas d’un EPI, mais simplement d’une précaution pour la bonne santé de tes vêtements. En effet, la résine tache et reste sur le tissu pour toujours.
  • Sur-chaussures en silicone. Idem que pour les surfaces et les vêtements ; si de la résine tombe sur tes chaussures, la tache restera pour toujours.
  • Charlotte. Elle évitera que tes cheveux tombent dans la résine epoxy. Elle te permettra également d’éviter d’avoir de la résine dans les cheveux, si ceux-ci sont mal attachés.
  • Raclette. Très utile pour enlever la résine durcie des surfaces non protégées par le plastique.
  • Acétone. Si par malheur tu as de la résine sur la peau, il faudra l’enlever avec un chiffon et un tout petit peu d’acétone. C’est loin d’être conseillé, mais c’est la seule manière de faire partir l’epoxy de la peau.
  • Petite ponceuse. Cet objet fait pour la manucure-pédicure est hyper utilisé dans la création epoxy. En effet, lorsque tu démoules ta création, celle-ci a souvent des bords tranchants. Afin d’obtenir un rendu plus professionnel (et moins coupant), il faut que tu ponces les arêtes. Cette mini ponceuse est idéale pour ça.
  • Chiffons. Il t’en faudra plusieurs. Personnellement, j’utilise des chutes de tissus ou des découpes de vieux vêtements ou linges de maison.

Que mettre dans la résine epoxy ?

Les créations en résine, c’est joli, mais avec quelques inclusions bien choisies, c’est encore mieux !

  • Feuille dorée/argentée/cuivrée. Moins chère que la feuille d’or authentique, elle apporte un soupçon d’élégance à moindre coût. Parfaite pour débuter !
  • Paillettes. Il en existe de toutes sortes et de toutes tailles. Je te laisse faire ton choix ! Attention cependant : suivant leur densité, les paillettes ne se comportent pas toutes de la même manière avec la résine. Certaines iront se déposer au fond du moule, d’autres remonteront à la surface, et d’autres resteront en suspension.
  • Végétaux séchés. Que ce soit des fleurs, des feuilles, des fougères ou même des tranches de fruit : il faut impérativement que ce soit séché ! Sinon, la résine s’opacifiera et le végétal fanera dans la résine.

Des moules parfaits pour débuter

Quand on n’a jamais manipulé de résine epoxy, il est important de commencer par des petites créations. C’est tentant de se lancer directement dans la création d’une lampe pyramide, mais on risque de faire beaucoup d’erreurs qui auraient pu être évitées avec un tout petit peu d’entraînement.

Voici une liste des moules que je te conseille pour bien débuter :

  • Les petites lettres. Peu épaisses, elles sont géniales pour commencer. En plus, elles sont faciles à offrir : les gens apprécient beaucoup de recevoir un porte-clés ou un aimant avec la première lettre de leur prénom !
  • Les sous-verres. Avec eux, tu vas pouvoir commencer à t’entraîner à créer sans grosse bulle, grâce à leur rebord.
  • Les petites boîtes. Une fois que tu es à l’aise avec les sous-verres, essaie les boîtes ! Elle t’aideront à affiner ta technique en chassé de bulles. De plus, tu pourras expérimenter la répartition verticale des colorants.
  • Les marque-pages. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’est pas si facile de faire un marque-page réussi en epoxy. En effet, du fait de la faible épaisseur de résine, chaque défaut se voit encore plus. Grâce à ce moule, tu vas pouvoir t’assurer que tu maîtrises le mélange correct de résine + durcisseur, la coloration et le chassé de bulle.

Tu as des questions, des remarques ou des suggestions ?

Alors n’hésite pas à me le faire savoir en commentaire ou en m’envoyant un message à contact@hypatia-creation.com.
Tu peux également venir en discuter sur Instagram, Twitter ou Facebook !

Rejoins Hypatia sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.